dimanche, septembre 30, 2007

vendredi, septembre 28, 2007

Quand un contrat tourne mal.

Je fais des contrats par plaisirs et pour me payer un peu de luxe (mon Nokia N800 Internet Tablet par exemple :-).

Hors, quand un contrat tourne mal c'est vraiment difficile pour le morale.

J'ai fais un petit contrat pour deux gars de Montréal (dont je fais taire le nom et la compagnie). Après 10 heures (2 heure et demi de moins qu'estimé initialement) je demande à être payé. Plus aucune nouvelles. Je laisse plusieurs messages vocaux et par courriel, rien à faire, ils m'ignorent totalement. Après plusieurs heures de recherches, je trouve enfin leur adresse personnel ainsi que leur numéro de téléphone. Mais encore une fois, pas moyen de les rejoindre. J'envoie alors une mise en demeure à mes deux clowns. Un des deux signe et accepte celle-ci. Ils ont donc 10 jours pour me répondre sans quoi j'entame une poursuite aux petites créances.

Aujourd'hui ça fait 11 jours, et malgré l'assurance d'un de mes deux bozos, je n'ai toujours pas reçu mon dû. Je suis donc dans l'obligation de les poursuivres.

Arghhh!

Avis

Les opinions qui sont ici émises sont celles de Sébastien Brodeur et non pas de Desjardins.